Bilan lecture 2017

J’aime les bonnes résolutions de début d’année et j’essaye toujours d’en prendre une bien réfléchie, que je pourrais vraiment mettre en oeuvre. En 2017 c’était lire un livre par mois ! J’ai toujours aimé lire mais la vie m’a fait mettre cette passion de côté. Voici donc mon bilan lecture 2017 et surtout une bonne résolution tenue.

Mon bilan lecture 2017 : 12 mois, 12 livres et très fière de moi.

1. La Chambre des curiosités, Preston & Child

bilan lecture 2017, La Chambre des curiosités, Preston & ChildEn 2002, la découverte, sur le chantier d’un immeuble en construction, d’un charnier du XIXe siècle provoque la stupéfaction au FBI : les mutilations réalisées sur les corps des victimes, supposant des connaissances avancées en chirurgie, semblent indiquer qu’elles ont été les victimes d’un criminel de l’époque, leDr Enoch Leng. C’est également ce que pense Nora Kelly, l’archéologue en chef du Museum d’histoire naturelle de New York.
Le jour où sont trouvés les corps de nouvelles victimes, démembrées scientifiquement comme le furent les proies du Dr Leng, on ne peut que s’interroger : le criminel est-il un psychopathe imitant avec ferveur ce savant fou ? Ou le Dr Leng vit-il toujours ?

 

2. Le meilleur des mondes, Aldous Huxley

bilan lecture 2017, Le meilleur des mondes, Aldous HuxleyDéfi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’oeuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les plus lucides de notre temps.
« Aujourd’hui, devait écrire l’auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’abatte sur nous dans le délai d’un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’avons le choix qu’entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique. »
J’avoue que celui-là m’a particulièrement interpellé, il décrit parfaitement la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui !

3. Que ta volonté soit faite, Maxime Chattam

bilan lecture 2017, Que ta volonté soit faite, Maxime ChattamBienvenue à Carson Mills, petite bourgade du Midwest avec ses champs de coquelicots, ses forêts, ses maisons pimpantes, ses habitants qui se connaissent tous. Un véritable petit coin de paradis… S’il n’y avait Jon Petersen. Il est ce que l’humanité a fait de pire, même le Diable en a peur. Pourtant, un jour, vous croiserez son chemin. Et là…

Réveillera-t-il l’envie de tuer qui sommeille en vous ?

Maxime Chattam nous manipule tout au long de ce récit troublant dont le dénouement, aussi inattendu que spectaculaire, constitue l’essence même du roman noir : la vérité et le crime.

4. Nuit noire, étoiles mortes, Stephen King

bilan lecture 2017, Nuit noire, étoiles mortes, Stephen King1922 : un fermier du Nebraska confesse qu’il a assassiné son épouse, avec l’aide de son fi ls de 14 ans. Grand chauffeur : une femme écrivain, violée et laissée pour morte au bord d’une route, décide de se venger elle-même. Extension claire : un cancéreux en phase terminale passe un pacte avec un vendeur diabolique, afi n d’obtenir un supplément de vie. Bon ménage : une femme découvre qu’elle vit depuis vingt ans avec un serial killer.

Quatre nouvelles puissantes et dérangeantes, quatre personnages confrontés à des situations extrêmes qui vont les faire basculer du côté obscur, plus une nouvelle inédite vraiment inquiétante…

 

5. Puzzle, Franck Thilliez

bilan lecture 2017, Puzzle, Franck ThilliezIlan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa. Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros. Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu – un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. » Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire. Et Paranoia peut alors réellement commencer.

6. Elle s’appelait Sarah, Tatiana de Rosnay

bilan lecture 2017, Elle s'appelait Sarah, Tatiana de RosnayLorsque Sarah, 10 ans, est brutalement tirée du sommeil pour être emmenée avec ses parents, elle pense revenir très vite et cache innocemment son petit frère dans le placard de l’appartement. Mais c’est au Vélodrome d’hiver que Sarah, comme des milliers d’autres juifs en cette nuit de juillet 1942, est conduite … Lorsque 60 ans plus tard, Julia, journaliste, se voit confier la rédaction d’un article sur les rafles du Vel d’Hiv, elle découvre avec horreur l’histoire de Sarah, et le visage de la petite fille ne la quitte plus. Contre l’avis des siens, Julia décide de faire la lumière sur des évènements qui ont a jamais changé des vies, et cela même au prix de ce qu’elle a de plus cher au monde…

 

7. Mr Mercedes, Stephen King

bilan lecture 2017, Mr Mercedes, Stephen KingAvec Mr. Mercedes, Stephen King signe le premier tome d’une trilogie centrée sur un policier à la retraite, Bill Hodges. Ses personnages sont tour à tour attachants, réalistes, dérangeants. L’on plonge corps et âme dans cette histoire opaque, et dans le cerveau d’un psychopathe qui nous donne des frissons. Pourquoi cette Mercedes est-elle sortie du brouillard, tuant sur son passage huit chômeurs ? Étaient-ils là au mauvais endroit, au mauvais moment ? C’est ce que tentera de découvrir Bill Hodges, qui, à travers l’écriture poignante d’un maître de la narration, nous entraîne dans une enquête à 360°.

 

8. A deux pas de la mort, Peter James

bilan lecture 2017, A deux pas de la mort, Peter JamesNuit de la Saint-Sylvestre à Brighton : une jeune femme est violemment attaquée à l’hôtel Métropole. Son agresseur emporte ses vêtements et ses escarpins avant de prendre la fuite. Quand l’information tombe, le commissaire Grace est précipité douze ans en arrière, en 1997. À l’époque, l’homme aux chaussures, comme on l’avait surnommé, avait agressé plusieurs femmes, avant de s’emparer d’un de leurs escarpins. Tous des modèles de créateurs. Un trophée… Un souvenir cuisant pour Roy Grace qui n’est jamais parvenu à arrêter le coupable. Lorsqu’une seconde agression avec vol de chaussures est recensée à Brighton, le profil d’un fétichiste commence à se dessiner. Quant aux similitudes avec 1997, elles se multiplient. Même schéma. Même période de l’année. Même mode opératoire. Or après la cinquième victime, l’homme était passé au meurtre. Roy Grace veut éviter à tout prix que ce cycle macabre ne se répète. Pour cela, il va devoir replonger dans un passé tourmenté, à une époque où son épouse Sandy n’avait pas encore disparu…

Un tueur en série qui frappe à Brighton et fétichiste des chaussures ne pouvait que me plaire !

9. Les jeudis de Charles à de Lula, Marie Cardinal

bilan lecture 2017, Les jeudis de Charles à de Lula, Marie CardinalDepuis quarante ans Charles et Lula sont amis, amoureux, parfois antagonistes, toujours complices. Tour à tour rapprochés et séparés par leurs existences différentes, ils n’ont jamais cessé de jouer à ce jeu : mettre en péril ce qui les unit. C’est lui qui vient la retrouver dans le Midi, un jour, à l’improviste. Ils parlent. C’est un jeudi. Ils se donnent rendez-vous la semaine suivante afin de continuer l’entretien. Durant sept jeudis ils vont parler, de la lâcheté, de l’histoire, du lendemain, de l’amour, du théâtre…Et si tous ces mots partagés n’étaient que le prétexte d’une passion qui peut se raviver ?

Il fait partie de ces livres que je relis épisodiquement. Il me rappelle cette époque où mon homme et moi avons pris le temps de nous retrouver et où nous nous sommes rencontré régulièrement de la même façon.

10. L’oeuvre de Dieu, la part du Diable, John Irving

bilan lecture 2017, L'oeuvre de Dieu, la part du Diable, John IrvingDans un orphelinat situé au fin fond du Maine, Wilbur Larch, gynécologue excentrique, se livre à une double mission : mettre au monde des enfants non désirés, et futurs orphelins –  » l’oeuvre de Dieu  » -, interrompre illégalement des grossesses –  » la part du Diable « . Mais entre lui et un orphelin réfractaire à quatre tentatives d’adoption, vont peu à peu se développer des sentiments qui ressemblent fort à ceux d’un père et d’un fils.

 

 

 

11. 22/11/63, Stephen King

bilan lecture 2017, 22/11/63, Stephen King22 novembre 1963: 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s’écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l’Histoire?

2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d’une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d’un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d’une jolie bibliothécaire qui va devenir l’amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu’altérer l’Histoire peut avoir de lourdes conséquences…

12. Deux femmes, Martina Cole

bilan lecture 2017, Deux femmes, Martina ColeDans l’East End, banlieue déprimée du sud-est de Londres, le danger et la violence sont des ingrédients de base. Susan y joue des seules armes dont elle dispose : l’humour et l’amour infini qu’elle porte à Barry, son mari, le caïd à la gueule d’ange. Mais Barry ne sait pas l’aimer, et la frappe à la moindre contrariété. Un soir, dans un acte désespéré, Susan lui fait éclater le crâne à coups de marteau. Sa seule certitude, c’est d’avoir protégé ses quatre enfants d’un monstre. Eux, au moins, lui auront échappé. On la transfère dans la cellule de Matilda Enderby, meurtrière elle aussi. Les destins de ces deux femmes vont se nouer à jamais. Personne, Sue mise à part, n’aurait pu prédire quelles conséquences aurait leur rencontre…

 

13. Ca, Stephen King (entamé)

bilan lecture 2017, ça, stephen kingÇa peut prendre la forme d’un loup-garou, d’une momie, de sangsues meurtrières. Ou devenir un clown maléfique muni de crocs et de griffes. Ça puise dans les peurs de l’enfance pour attirer et dévorer ses victimes. Et tous les vingt-sept ans, il revient à Derby, petite ville du Maine. Un groupe de six garçons et une fille, le « Club des Ratés », y fera face une première fois. Puis une seconde, alors que les membres du groupe auront basculé depuis longtemps dans l’âge adulte.

 

 

Donc, résolution tenue avec 12 livres lus et surtout 5806 pages pour une moyenne de 16 pages par jour. Et pour 2018 on essaye d’améliorer cette moyenne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *